Valeurs

Adhérents

Les dirigeants d'associations professionnelles

Le métier de Délégué Général d’association professionnelle est régit par un code de déontologie qui comporte un certain nombre de principes que chaque DG d’association doit s’engager à respecter vis-à-vis de son association professionnelle de façon à ne pas nuire à l’image de la fonction qu’il assume ainsi qu’à celle de ses collègues.

En voici les principes :

  • Dans une association professionnelle de quelque nature que ce soit, nul n’est plus important que les membres

 

  • Le DG exerce sa mission dans les termes définis par les instances statutaires de son association, auxquelles il apporte les éléments d’information nécessaires à la définition des actions et à la prise des décisions professionnelles et rend compte de leur mise en œuvre. Il dirige et anime notamment l’ensemble des collaborateurs de l’association et peut prendre toutes décisions dans le cadre strict de sa délégation de compétence.

 

  • Le DG maintient le plus haut niveau de conduite et de compétence, agit avec impartialité, objectivité intellectuelle, intégrité et dignité, et de manière à ne pas nuire à l'intérêt général de l’association professionelle. Le respect de la loi prévaut dans le cadre de ses obligations.

 

  • Le DG respecte en toute circonstance la confidentialité des informations individuelles qu’il peut détenir concernant ses membres (statistiques, stratégie, hommes) et n’en fait usage ni pour son compte personnel ni pour le compte d’autrui et particulièrement les instances dirigeantes de l’association, sauf en cas de circonstances majeures dont il lui appartient de juger de la gravité

 

  • Le DG sert tous les membres de son association impartialement, ne procure aucun avantage préférentiel à tout membre individuel ou groupe de membres non prévus dans les statuts de l'association concernée et sans autorisation des instances de celle-ci.

 

  • Le DG met en œuvre tous les moyens nécessaires à l’accomplissement des missions de l’association et des actions lancées par ses instances, dans la limite des ressources disponibles à cet effet. Il veille particulièrement à la bonne information de son équipe sur les objectifs poursuivis et les résultats attendus.

 

  • Le DG doit pouvoir informer les instances de son association du caractère illégal ou contraire aux règles d’éthique d’actions ou de décisions envisagées, le cas échéant.

 

  • Afin de maintenir le plus haut niveau de compétence dans le travail à mener, le DG met en œuvre, avec l’accord de ses instances, pour son équipe et lui-même un programme de formation continue particulièrement adapté à l’activité de l’association.

 

  • Dans l’exercice de sa mission et en toutes circonstances, le DG a une obligation de réserve concernant ses convictions politiques, philosophiques et confessionnelles. 
Le 01/03/2014
Code de déontologie du DAP

Edition 2014

Prochain rendez-vous

Jeudi 14 Septembre 2017

Workshop Améliorer la communication de sa fédération en employant les mots justes

Conçue par le Cedap, en étroite collaboration avec l'Institut Médiascopie, cette formation premet aux dirigeants généraux et à leurs responsables communication de s'approprier le récit des associations professionnelles et les leviers de communication mis en exergue par l’étude Cedap sur les mots des associations professionnelles. Objectifs : - Maîtriser l'environnement des mots adaptés aux associations professionnelles - Préparer et réussir ses prises de parole- (...)

Le CEDAP présente :

Une association professionnelle c'est quoi ?
Une association professionnelle c'est quoi ?

Acteurs incontournables de l'intérêt général, combien sont-elles ? Que font-elles ? A quoi servent-elles ?